Accueil > Collaboration avec Kerplouz
< Retour

Collaboration avec le lycée Kerplouz

Partager sur Google Plus Faceboook
Imprimer

Dans le cadre du développement des relations écoles - collectivités locales, de coopérations technologiques et de la promotion de la formation, une convention de partenariat local entre d’une part le Syndicat Mixte du Loch, du Sal (SMLS), et le Lycée Kerplouz - Lasalle d’Auray a été signée en 2014. Dans ce cadre, un projet tutoré a été proposé à la commune de Plescop.

Pourquoi à Plescop ?

La commune présente l’intérêt, pour les étudiants, de gérer une « coulée verte » en zone urbanisée. Celle-ci a pour but de préserver la trame verte et bleue (inscrite au PLU), et d’optimiser les pratiques d’entretien de l’espace naturel situé en ville. Dans notre commune, plus de 100 hectares d’espaces verts sont gérés de façon différenciée, autrement dit de façon à adapter au mieux leur entretien en fonction de leurs particularités et de leurs usages. Plusieurs critères sont pris en compte et plusieurs techniques sont aujourd’hui utilisées sur l’ensemble de la commune. Par exemple, le broyage, le paillage ou le mulching (procédé de hachage lors de la tonte des gazons) permettent de réduire les déchets verts à la source.

D’autre part, l’entretien de ces espaces est, autant que possible, réalisé dans le but d’en optimiser la gestion et les coûts :

- les techniques évoluent en même temps que les espaces à entretenir et les usages qui en sont faits, il convient ainsi de sans cesse réadapter la façon de faire ; - l’entretien est toujours effectué afin de respecter au mieux la faune, la flore et la biodiversité de l’espace concerné (par exemple, en laissant pousser des pâquerettes et en ne tondant pas à outrance) ;

- l’entretien est assuré de manière plus régulière quand il s’agit d’espaces plus structurés propres au centre bourg et aux zones urbanisées.

Que signifie ce projet tutoré pour la commune ?

L’expérimentation va concerner un ou deux échantillons de parcelles, représentatif ou particulier, avec des caractéristiques propres. Le lieu d’intervention qui a été retenu se situe dans les jardins du Moustoir. Dans un premier temps, il s’agira pour les étudiants d’analyser ces espaces : faune, flore, zone humide, comportement environnemental, etc. Cette analyse aura un double avantage :

1) trouver la solution d’entretien la plus en adéquation avec l’espace désigné, dans le respect de leur profil et de leur biodiversité ;

2) la possibilité d’appliquer ces solutions d’entretien et ces résultats sur les espaces du même type ailleurs dans la commune. Au-delà de l’atout que cela représente en termes de gestion efficiente des espaces verts communaux, l’enjeu est non seulement de sensibiliser le personnel des services, mais aussi, dans un deuxième temps, d’initier des actions pédagogiques à destination des Plescopais.

 

 

Entretien avec Philippe Ramasson, professeur à Auray, qui encadre les étudiants.

 

Quel est le but de ce partenariat entre le lycée de Kerplouz et la commune de Plescop?

 

Ces projets sont professionnels tant au niveau technique, scientifique, qu’à un niveau plus transversal : travail de groupe, gestion de projet, posture professionnelle, etc. L’objectif général est de répondre à une commande professionnelle rédigée par la commune. D’un point de vue pédagogique, les objectifs sont multiples. Sous l’angle scientifique, les étudiants doivent élaborer un diagnostic écologique sur le terrain, notamment sur la faune et flore, l’habitat, le fonctionnement des écosystèmes. D’un point de vue technique, ils doivent aussi proposer un programme de gestion dans le temps et l’espace.

 

Quelles actions ont été menées par les étudiants?

 

2 types d'actions été menées, tout d’abord la rédaction d’un plan de gestion écologique à l'échelle du site, puis la concrétisation d'une opération de génie écologique (fauche, soins des moutons etc...) selon un cahier des charges élaboré par les étudiants, puis validé par Mr Alexandre Crochu, Philippe Le Talour et moi même.

 

Que vous apporte ce partenariat avec la commune de Plescop?

 

Les étudiants, Anaïs Beaugendre, Jordan Vaillant, Coralie Dumas, Marjorie Mélin et Laurie Gautier ont pu lors du chantier du 28 novembre, mettre en place des panneaux de communication pédagogiques sur l’espace d’éco pâturage :

Ce partenariat nous permet d’avoir un aperçu du monde du travail, en s’associant avec différents partenaires dans le cadre vétérinaire ou pour la communication grâce à la pose de panneaux de sensibilisation. De plus, il nous permet de mieux comprendre l’organisation d’une collectivité communale. Ce partenariat nous a également permis de se mettre à la place d’un gestionnaire des espaces naturels, par la mise en place de différents protocoles espèces - habitats, d’analyses des enjeux d’un site en répondant à une commande donnée et en mettant en place un chantier de génie écologique.

Illustration par Marjorie Mélin, étudiante au Lycée Kerplouz.